Ghana/ Le député Ekow Kwansah Hayford assassiné par de présumés brigands

408

M. Ekow Kwansah Hayford, député en campagne électorale de la circonscription de Mfantseman, a été tué par des présumés braqueurs armés tôt dans la matinée du vendredi 9 octobre 2020. Le législateur de 49 ans a été abattu froidement à bout portant par des présumés voleurs, alors qu’il revenait d’une tournée de campagne sur la route Nkusukum Mankessim-Abeadze Duadze dans la région centrale. Le drame a eu lieu vers 1 heure du matin. Le commandant de la police de la division de Mankessim, M. Owoahene Acheampong, qui a confirmé l’incident au journal Graphic, a déclaré que la police était toujours en train de recueillir des informations dans le cadre des enquêtes et que le corps du député avait été déposé à la morgue de Saltpond. Les médias locaux citant un témoin oculaire ont indiqué que les présumés assaillants avaient arrêté le convoi de véhicules du député qui étaient avec d’autres personnes, mais le chauffeur de la voiture du député a tenté de passer en force et a perdu le contrôle du véhicule. Il a été également abattu. Le rapport ajoute que les passagers ont tous reçu l’ordre de sortir des véhicules et que le parlementaire aurait été abattu après qu’il s’est présenté aux brigands qui voulaient savoir qui était Ekow Kwansah, a déclaré le témoin oculaire. Réagissant à la nouvelle de la mort du législateur, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a déclaré que la police devrait arrêter très vite les assassins du député de Mfantseman, Ekow Quansah Hayford. Le président Akufo Addo a rappelé que sa dernière rencontre avec le législateur a eu lieu le 30 juin 2020, lorsqu’il a lancé les travaux d’un projet d’approvisionnement en eau à Anomansa, dans sa circonscription et qu’Ekow Quansah était très apprécié et aimé de ses électeurs, et la police doit retrouver les auteurs de cet acte horrible pour les faire juger. Il a exprimé ses « plus sincères condoléances à sa famille, à la circonscription de Mfantseman, au Nouveau Parti patriotique et au Parlement. ».

Le parti d’opposition, le National Democratic Congress (NDC), a indiqué suspendre jusqu’à lundi la campagne électorale dans cette circonscription en soutien au parti adverse endeuillé.

Les élections législatives et présidentielle sont prévues le 7 décembre au Ghana, pays anglophone de 30 millions d’habitants. Le président Nana Akufo-Addo est candidat à sa réélection.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.