Zoom explose toutes ses prévisions de croissance au deuxième trimestre 2020

444

Début août 2020, l’application de réunion par visioconférence Zoom arrivait en tête des téléchargements au Etats-Unis sur Google Play (Android) et Play Store (Apple). Alors que le nombre de cas de Covid-19 évolue de manière aléatoire dans le monde, Zoom a plus que jamais le vent en poupe. Au deuxième trimestre 2020, la boite a explosé toutes les prévisions de croissance, en atteignant un chiffre d’affaires (CA) de 663,5 millions de dollars contre 500,5 millions de dollars espérés.

Fondée par Eric S. Yuan, ex-vice-président ingénierie de WebEx (un autre outil de visioconférence), la société américaine basé à San Jose, Californie, a levé pas moins de 145,5 millions de dollars depuis sa création en 2011.

La valeur de l’action de Zoom Video Communications, cotée sur le marché boursier américain des valeurs technologiques (Nasdaq), atteignait le 28 septembre dernier son plus haut niveau en 5 ans. Au 31 août 2020, zoom a terminé les échanges à la clôture de la Bourse au 31 août 2020, en hausse de 22,85%.

Par ailleurs, son bénéfice net par action a atteint 92 centimes de dollars, soit plus du double de ce que prévoyait le consensus des analystes. Quant aux revenus, ils sont en hausse de 355% comparés à ceux de la même période en 2019. Au terme du premier trimestre, la croissance annuelle du chiffre d’affaires était de seulement 168%.

Quelle est la recette d’un tel succès ?

Réussir une progression aussi fulgurante et rapide d’une application de visioconférence, qui plus est évoluant dans un environnement des plus concurrentiels et des plus instables, n’est chose aisée.

Et bien que la crise sanitaire engendrée par la propagation de la pandémie Covid-19 y est pour beaucoup dans cette «success story» économique, l’utilisation de cette solution a littéralement explosé en période de confinement, du fait des restrictions sur les voyages et les déplacements, notamment à l’international.

Selon le Journal du Net (JDN), cette tendance s’explique à la fois par l’utilisation de l’application de visioconférence pour le télétravail, qui est passé du stade de process de secours à celui de pratique professionnelle à par entière, mais également pour des usages grand public type célébrations d’évènements virtuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.