Coronavirus: Israël en second confinement national pour trois semaines

18

L’ensemble de la population en Israël est rentré dans un second confinement, en vigueur depuis le vendredi 18 septembre 2020 pour trois semaines dans l’espoir d’enrayer une résurgence de l’épidémie due au nouveau coronavirus alors que débutent au même moment les fêtes juives.

Le premier confinement avait été imposé en mars avant d’être assoupli en mai à la faveur d’une baisse des nouvelles contaminations et pour ne pas pénaliser davantage l’économie. Les dirigeants israéliens ont cependant reconnu avoir levé trop tôt les mesures de restrictions en autorisant notamment des rassemblements de masse, ce qui a fait bondir le nombre de cas de contaminations à plus de 5.000 par jour.

Durant donc les trois prochaines semaines, les déplacements seront limités à 500 mètres autour du domicile, sauf pour se rendre au travail, effectuer des achats de première nécessité ou encore faire du sport. La présence au bureau sera réduite.

Dans les synagogues, le nombre de personnes sera limité et des mesures de distanciation physique seront imposées alors que deux autres célébrations religieuses, le Yom Kippour et le Soukkot, auront lieu durant la période de confinement.

Les établissements scolaires et les centres commerciaux seront fermés, mais les supermarchés resteront ouverts, tout comme les pharmacies.

Israël, peuplé de neuf millions d’habitants, a fait état de 1.169 morts depuis le début de l’épidémie.

Mais les manifestants qui depuis des semaines protestent notamment à Jérusalem sous les fenêtres de la résidence du Premier ministre Benyamin Netanyahu entendent bien continuer leur mouvement. Ils s’opposent aux directives annoncées pour le déroulement des manifestations pendant cette période.

Environ deux cents personnes sur la plage de Tel Aviv qui manifestent contre le nouveau confinement imposé en Israël. On ne nous dira pas où et comment protester, proclament les manifestants.

La veille, des dizaines de personnes ont célébré le Nouvel An juif lors d’un banquet improvisé face à la résidence de Netanyahu à Jérusalem. Peu avant l’entrée en vigueur du reconfinement, les autorités en Israël ont publié de nouvelles directives pour ce genre de rassemblement. Des capsules de 20 personnes au maximum. Mais pas de limite au nombre total de participants aux manifestations.

Le dimanche 20 septembre 2020 de nouvelles consignes qui doivent encore être approuvées officiellement seront mises à l’épreuve. Plusieurs manifestations sont prévues, à Jérusalem et comme toutes les semaines sur les ponts et aux carrefours du pays. Et à ce stade, seul un groupe qui organise ces rassemblements hebdomadaires a décidé de marquer une pause pendant la période du confinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.