Sénégal / Akon lance la construction de sa ville futuriste estimée à 6 milliards de dollars

18

La Star de la musique Akon, a lancé le lundi 31 août 2020, la construction d’une ville panafricaine futuriste dans son pays natal, le Sénégal.

Dans une interview accordée lundi à l’Associated Press, le rappeur a révélé que la construction de ce projet de 6 milliards de dollars débutera au début de l’année prochaine.

Le musicien de 47 ans, né Aliaume Damala Badara Akon Thiam, a fait part de ce projet en 2018, le décrivant comme un « Wakanda de la vie réelle » en référence à la ville afrofuturiste du film de Marvel, Black Panther. Il a également déclaré que la ville utilisera une monnaie cryptographique appelée AKoin.

Donnant plus de détails sur le projet, le musicien a déclaré à l’Associated Press qu’il espère que ce projet créera des emplois pour les habitants du Sénégal et qu’il servirait de « maison de retour » pour les Noirs américains et les autres personnes de la diaspora qui sont victimes de discrimination raciale.

« Le système dans notre pays les traite injustement de tant de manières différentes que vous ne pouvez pas imaginer. Et ils ne le subissent que parce qu’ils ont le sentiment qu’il n’y a pas d’autre solution », a déclaré M. Akon.

« Donc si vous venez d’Amérique ou d’Europe ou d’ailleurs dans la diaspora et que vous sentez que vous voulez visiter l’Afrique, nous voulons que le Sénégal soit votre premier arrêt. »

Le chanteur, qui s’est rendu sur le site du projet à Mbodienne avec des représentants du gouvernement lundi, a déclaré qu’il a pu acquérir un tiers des 6 milliards de dollars nécessaires au projet. Il n’a cependant pas révélé le nom des investisseurs, affirmant que des accords de non-divulgation sont en vigueur.

Le ministre sénégalais du Tourisme, Alioune Sarr, a salué ce projet qui arrive à point nommé. « La COVID-19 a semé le doute partout. Cela signifie que ceux qui avaient des doutes sur l’attractivité du Sénégal, et de l’Afrique en général, doivent se convaincre qu’il y a des hommes et des femmes qui croient en l’Afrique », a-t-il déclaré à l’Associated Press.

Il faudra plus de trois ans pour que la première phase du projet soit achevée une fois la construction commencée. La ville sera dotée d’installations comprenant un hôtel qui disposera de chambres conçues spécifiquement pour chacun des 54 pays africains, une station balnéaire, un centre technologique, un centre cinématographique appelé « Senewood » ainsi que des studios d’enregistrement, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.